Intervenants

Sophie Marinopoulos

Psychologue clinicienne et psychanalyste, Sophie Marinopoulos exerce à l’Hôpital Mère-Enfants du CHU de Nantes. Engagée dans la reconnaissance de la santé psychique comme faisant partie intégrante des questions de santé publique, elle est fondatrice de l’association pour la Prévention et la Promotion de la Santé psychique (PPSP) et de son lieu d’accueil les Pâtes au Beurre. Elle est l’auteur de nombreux livres dont Dans l’intime des mères, Fayard, 2005 ; Le corps bavard, Fayard, 2007 ; La vie ordinaire d’une mère meurtrière, Fayard, 2008 ; Dites-moi à quoi il joue, je vous dirai comment il va, Editions LLL, Les liens qui libèrent, 2009.

 

Source http://www.yapaka.be

Elle est à l’origine de la maison d’édition LLL, « Les liens qui libèrent », créée en association avec Actes Sud, qui se propose d’interroger la question de la crise des liens dans nos sociétés occidentales.

 http://www.editionslesliensquiliberent.fr

 

 

Sur le site Yapaka.be

 

Audio :

 

 Quelle prévention autour des enjeux psychiques de la maternité ?
Intervention de Sophie Marinopoulos, psychologue et psychanalyste organisé par SOS famille le 25 mai 2012 à Liège

Le déni de grossesse (enregistrement de la conférence)

Le déni de grossesse (enregistrement des questions)
Le déni de grossesse, une conférence avec avec Sophie Marinopoulos, mai 07

 

Dans la collection Temps d’arrêt / Lecture

 

Jouer pour grandir
L’enfant, dès sa naissance, a un besoin vital de jouer pour entrer en contact avec son environnement. Jouer est sérieux car, en jouant, il construit sa santé relationnelle et affective. C’est avec son corps qu’il fera ses premières expériences ludiques, saisissant ensuite les objets, jubilant des émotions nouvelles qu’il produit et provoque en retour, répétant et rythmant ses découvertes ludiques.
Infanticides et néonaticides
Ce livre se propose de donner du sens au non-sens des actes meurtriers d’enfants. En effet nous ne pouvons pas nous contenter d’un discours de surface qui laisserait penser que l’on tue son enfant pour des raisons sociales, de pauvreté, de divorce, ou toute autre explication rationnelle. Nous devons tendre vers une analyse qui s’inscrit dans notre spécificité humaine, qui approche notre identité relationnelle, là où la vie, affective et émotionnelle, fonde notre être, et nous rend Sujet.
Le déni de grossesse
Comment expliquer qu’une future maman ne se sente pas enceinte ? Comment comprendre que l’enfant naisse alors que la grossesse est restée inconnue de la mère et de son entourage ? Pour comprendre le paradoxe sidérant du déni de grossesse

 

Entretiens vidéo :

 

Le doudou de l’enfant, un objet transitionnel

 

Jouer: Apprendre de ses erreurs

 

Grandir, c’est se séparer… petit à petit

 

Que faire avec les jouets dont l’enfant ne veut plus?

 

Le père dans la salle d’accouchement ?

 

Vive l’ennui !

 

Quand l’enfant joue à « on disait que »

 

Pourquoi laisser l’enfant perdre au jeu?

 

Les jeux sexuels entre enfants

 

Pourquoi laisser l’enfant jouer à la guerre?

 

Laisser jouer l’enfant pour lui apprendre à créer

 

Jouer est thérapeutique

 

Régresser pour grandir

 

Jouer seul, jouer avec un adulte, les deux l’aident à grandir

 

Le jeu développe l’imaginaire de l’enfant

 

Trop de jouets empêche l’enfant de jouer

 

Les enfants aiment les jeux simples

 

Le bébé découvre le monde avec sa bouche

 

La bouche, premier jouet du bébé

 

Dès sa naissance, le bébé joue avec son corps

 

Père et mère, semblables en cas de séparation parentale?

 

Baby blues n’est pas dépression.

 

Quand la femme a peur de l’accouchement

 

Le déni de grossesse.

 

En maternité, quelle juste distance entre le professionnel et le bébé ?

 

Les étapes psychiques de la grossesse.

 

Le père dans la salle d’accouchement ?

 

Que comprend le bébé de ce qui se dit autour de lui?

 

Quelle prévention après un déni de grossesse ?

 

Faire un enfant toute seule ?

 

Déni de grossesse et défaut de parole.

 

Déni de grossesse et infanticide, le rôle de la justice.

 

Le déni de grossesse: le rôle du professionnel.

La grossesse, un moment de remaniement psychique



Ses interventions colloques

samedi 23 mars 2019
vendredi 16 novembre 2018
de 09:00 à 12:30
Symposium C : Quelles oasis pour les bébé.e.s : à propos des environnements
  • Sophie Marinopoulos psychologue clinicienne, psychanalyste, éditrice.
    Etre un bébé au 21ème siècle : du matériel de puériculture aux écrans.
  • Philippe Grandjean professeur de médecine environnementale à Copenhague (Danemark) et à Harvard (USA).
    Public health impact of chemical brain drain (Impact sur la santé publique de l’altération chimique des cerveaux)
  • Barbara Demeinex endocrinologue, directrice de recherche au CNRS, professeure au MNHM.
  • Sylvie Gilman réalisatrice de documentaires TV scientifiques.
    Demain, tous crétins ?
jeudi 17 septembre 2015
de 13:45 à 14:00
Le bébé à l'ère du numérique

Animatrice : Sophie Marinopoulos

Journée du 17 septembre

Matinée : Politiques de la périnatalité

Animatrice : Ghada Hatem

Françoise Molénat : «Faut-il craindre ou souhaiter un regard politique sur la naissance ? Les leçons d’une décennie d’effort collectif »

Bernard Topuz : « Quelle politique de santé publique pour l’accueil du nouveau-né ? »

Cliquez ici pour visionner l'intégrale de la matinée 

 

Discussion : Arnold Munnich et Olivier Putois

Après-midi : Le bébé à l'ère du numérique

Animatrice : Sophie Marinopoulos

Sylvain Missonnier : « Vertus et vertiges de l’e-fœtus/bébé »

Sylvie Séguret et Fabrice Lesage : « Imagerie médicale : doutes, croyances et certitudes chez les pédiatres-réanimateurs »

Serge Tisseron : « Les bébés et les écrans »

Cliquez ici pour visionner l'intégrale de l'après-midi

 

samedi 22 novembre 2014
de 13:50 à 14:00
Cultiver l’empathie

Animatrice: Sophie Marinopoulos

de 11:00 à 12:00
Les troubles maternels et l’empathie

Sophie Marinopoulos