Moins 9 - plus 9... Coopérer en réseau autour du bébé et de ses parents avant et après la naissance

ARIP, Santé
Faculté de Médecine de Marseille La Timone - Amphithéâtre Toga Marseille
Du jeudi 19 novembre 2015 au vendredi 20 novembre 2015
jeudi 19 novembre 2015
de 08:40 à 09:00
Précolloque (ouvert uniquement aux inscrits au colloque)
de 09:00 à 10:00
Une reprise de situations cliniques en réseau qu’anime Oguz Omay et que préconise la feu circulaire sur les réseaux de 2006

Avec : Oguz Omay, psychiatre périnatalité ; Marie-Pierre Fernandez, obstétricienne ; Sébastien Brément, sage-femme échographiste ; Bruno Anglaret, onco-hématologue ; Michèle Jullien, sagefemme PMI ; Elodie Bassi, psychologue ; Claire Layat, sage-femme ;Virginie Ruzzu, psychologue ; Mélanie Pélèse, infirmière

de 12:45 à 13:00
AVANT LA NAISSANCE
de 13:00 à 14:00
Introduction

Jean-Claude Samuélian, chef du Pole Psychiatrie AP-HM

Claude D’Ercole, chef du Pole Femme-Mère-Enfant AP-HM

Christine Rainelli, présidente de la SMF

Dominique Dallay, président-élu de la SMF

de 14:00 à 14:40
10 ans après le Plan Périnatalité : bilan et perspectives

Francis Puech 

de 14:40 à 15:20
10 ans après le Plan Périnatalité : bilan et perspectives

Sophie Tardieu 

de 15:20 à 16:00
Maternal Mental Health Alliance au Royaume-Uni

Alain Grégoire

de 16:00 à 16:30
Pause
de 16:30 à 17:10
Articulation du Réseau de psychiatrie périnatale et de l’Obstétrique à Bordeaux et en Aquitaine

Anne-Laure Sutter et Dominique Dallay

de 17:10 à 18:00
Le père en périnatalité

Francine de Montigny

co-animé par Florence Bretelle, présidente de l’association du réseau MEDITERRANEE (Réseau Périnatal Marseille Paca Corse Monaco) et Geneviève Védrines médecin en charge de la périnatalité à l’ARS PACA

de 18:00 à 18:40
ASSEMBLEE GENERALE S.M.F
vendredi 20 novembre 2015
de 09:00 à 10:00
Choix à faire parmi ces 7 symposia thématiques d’une demi-journée, en parallèle

1- Modalités du placement des bébés de personnes en situation de trouble ou handicap psychique

2- Travail en partenariat et en réseau : place des T.I.S.F parmi les autres métiers

3- Pour des dispositifs périnataux de prévention et de parentalité (D3P)

4- Amélioration la prise en compte des pères en période périnatale

5- Grossesse précieuse, grossesse à risque

6- Pour une politique de santé mentale périnatale

7- Situations-limites

Voir détails de chaque symposia en cliquant ici

de 12:45 à 14:00
Atelier - Outils concrets pour l’entretien clinique en périnatalité

Oguz Omay et des membres du Groupe Pivot

de 14:00 à 14:40
Enjeux relationnels dans le développement de l’intersubjectivité du bébé

Jean-Noël Trouvé 

de 14:40 à 15:20
Rôle de la PMI dans la périnatalité : la mise en œuvre de la circulaire du 3 juillet 2015

Olivier Bernard

de 15:20 à 16:00
Quelles collaborations pour quelles professions ?

Sylvie Nezelof

de 16:00 à 16:30
Regards croisés

Miri Keren : Regards croisés

Co-animé par Evelyne Falip, médecin en charge de la psychiatrie à l’ARS PACA et Farid Boudred, pédiatre néonatologue responsable du service de néonatologie du CHU de la Conception, APHM, Aix Marseille Université

de 16:30 à 17:00
Conclusions

François Poinso et Nine Glangeaud

Faculté de Médecine de Marseille La Timone - Amphithéâtre Toga Marseille

Les modalités concrètes de coopérations médico-psycho-sociales en faveur de la santé mentale en période périnatale sont cruciales. Comme la psychiatre périnatale, elle mobilise de multiples professions : médecins spécialistes, sages-femmes, puéricultrices, psychologues… qui travaillent en réseau personnalisé au bénéfice des familles avec bébés.

Société scientifique fédératrice, la Société Marcé Francophone (branche de la Marcé Society) ,avec le soutien du Réseau Méditerranée, de l’ARPE et de l’ARIP veut prouver de la vitalité de la santé mentale et de la psychiatrie périnatales dans l’aire francophone, contribuer à un état des lieux et de perspectives régionales, nationales et internationales permettre l’actualisation des connaissances constituer un temps d’échanges pluriprofessionnels et pluriinstitutionnels. Dispositifs de prévention, pratiques de prise en charge, questions de parcours de soin, nécessité de politiques publiques nationales et loco-régionales cohérentes, développement de la place des associations d’usagers seront mises en débats pour contribuer au progrès des pratiques.