Journées ANECAMSP

Espace Reuilly
Du jeudi 19 novembre 2020 au vendredi 20 novembre 2020

jeudi 19 novembre 2020
de 08:15 à 08:45
Accueil des participants
de 08:45 à 09:00
Mot de la Présidente, Geneviève LAURENT
de 09:00 à 10:00
Les attentes et les demandes des familles

- Attentes formulées par les familles à travers les réseaux sociaux, questionnements recueillis par les accueils téléphoniques. Elodie PERAULT GUILLERAULT, Geneviève LAURENT, Danièle MASSON

- Attentes formulées par les familles (CAMSP Aulnoyes et Chatillon) Mme FRICAUDET (maman de Jonathan), François Eugène dit Pierregine Alexandre et Alexandra (parents de Sam)

de 10:00 à 10:30
Le point sur les nouvelles connaissances

Porte un éclairage sur l'importance du dépistage précoce, Pr Stéphane MARRET, CHU de Rouen

de 10:30 à 11:00
Echanges avec la salle
de 11:00 à 11:30
Des expériences innovantes pendant le covid

Pr Richard DELORME Directeur du Centre d’excellence Autisme et Troubles du Neurodéveloppement InovAND, Hôpital R. Debré, Paris (sous réserve)

de 11:30 à 12:15
Table ronde des intervenants
de 12:15 à 12:30
Echanges avec la salle
de 12:30 à 14:00
Déjeuner libre
de 14:00 à 14:30
Tables ronde n°1

Tables ronde n°1 : organisateur de parcours et assembleurs d’activités Parents - professionnels - libéraux Dr Nathalie SARFATY, pédopsychiatre et l’équipe du CAMSP de Chatillon

de 14:30 à 14:45
Echanges avec la salle
de 14:45 à 15:15
Table ronde n°2

Table ronde n°2 : promoteur de compétences parentales. Parents professionnels Michèle BARON QUILLEVERE, directrice et l’équipe du CAMSP les Papillons Blancs de Brest (psychomot. et maman de jumeaux)

de 15:15 à 15:30
Echanges avec la salle
de 15:30 à 16:00
Table ronde n°3

Table ronde n°3 : ressources et expertises pour les partenaires : crèches, écoles, nos formations Axel MORCH, directeur secteur enfance APAJH Drôme et Sandrine LANCO DOSEN, neuropédiatre au CAMSP d’Aulnoyes

de 16:00 à 17:00
Echanges avec la salle
de 17:00 à 18:00
Assemblée Générale
vendredi 20 novembre 2020
de 08:30 à 09:00
Accueil des participants
de 09:00 à 10:00
Projet START : coopérer pour s’engager et penser autrement les compétences

Pr Vincent DES PORTES, chef de service de neuropédiatrie, Hôp. Femme Mère Enfant, Bron, Muriel POHER et une famille

de 10:00 à 11:00
« Les communautés de pratiques » de START
de 11:00 à 11:45
Changement de regard pendant le confinement

Changement de regard pendant le confinement. Parents et professionnels : le travail à distance du côté des parents, de l’enfant, des professionnels : témoignages d’équipes Temps de confinement plus facile que temps de déconfinement Cet entre deux très difficile avec des messages contradictoires durant la dernière période Une équipe pendant le confinement et après, et un groupe de parents ?

de 11:45 à 12:15
Jean-Louis LAVILLE, sociologue
de 12:15 à 12:30
Echanges avec la salle
de 12:30 à 14:00
Déjeuner libre
de 14:00 à 15:30
Les PCO

Les PCO : exemples de PCO qui fonctionnent. Dr Barbara BOUCHUT, PCO de Villefranche S/ Saône et Dr Sophie CHAMINADE, PCO d’Albi Grand temps d’échanges avec la salle…

de 15:30 à 16:00
Conclusion « C’était mieux avant ? »

Conclusion « C’était mieux avant ? » la Charte de l’ANECAMSP, comment la faire vivre, évoluer dans un monde qui bouge ?

Espace Reuilly

« Nouvelle décennie pour l’action médico-sociale précoce.

Parents, enfants et professionnels :

Nouvelles connaissances ? Nouvelles pratiques ? »

Quand le développement d’un enfant questionne précocement ses parents, son entourage familier, les professionnels de la petite enfance, que penser de ces « écarts à la norme » ?
Que faire, alors que tout incite à « Agir tôt », pour optimiser cette période de plasticité cérébrale si bien mise en valeur par les chercheurs des neurosciences ? Et comment réagir face au bouleversement de la société toute entière face à la survenue inédite du Corona virus?

Après plus de 40 ans d’AMSP, les concepts et les pratiques ayant évolué, les attentes des parents à l’égard des professionnels ayant changé il est légitime de s’interroger sur la pertinence des propositions d’action précoce. Et voilà le virus et son confinement, la disparition des repères sociaux, médicaux et éducatifs si importants, l’impact sur les aides quotidiennes isolant encore plus enfants et familles confinées Plus que jamais grâce à internet aux réseaux sociaux, les parents ont pu garder un lien, s’informer, échanger, pour essayer d’adapter leur vie quotidienne à la problématique de leur enfant. Ils ont pu mesurer l’engagement des professionnels de l’action médico sociale précoce à leur côté en fonction des possibilités.

Comment, dans ces conditions, mettre en œuvre en 2020 les 5 rôles essentiels de l’action précoce en CAMSP définis par le rapport de la CNSA en 2009.
– rôle d’organisateur des parcours de soins,
– rôle d’assembleur d’activités,
– rôle de promoteur de compétences parentales,
– rôle de ressource et d’expertise pour les partenaires,
– rôle de passeur de relais.

Il est important que parents et professionnels unissent leurs forces pour construire au mieux le parcours de l’enfant (médical, rééducatif, psychologique, éducatif et social), pour revendiquer l’accès aux dispositifs de repérage, de dépistage, de soins adaptés dans le respect des bonnes pratiques.

Lors des journées de l’ANECAMSP, les compétences et l’expérience des parents qui s’expriment lors des tables rondes animées par des professionnels, sont une spécificité de la formation. La parole et l’expérience des parents sont indispensables à connaître pour les professionnels qui y puisent des éléments d’ajustement de leurs pratiques grâce à un dialogue constructif et aux échanges permettant une compréhension mutuelle.

En cette rentrée 2020 /2021, avec le virus, il est annoncé que  » plus rien ne sera comme avant ?  » Pour le meilleur ? Ou pour le pire pour les plus vulnérables ayant beaucoup souffert de cette crise sanitaire ? La société va se réinventer, les nouvelles technologies ont pris un essor intéressant mais qui peut interroger. De nouveaux dispositifs vont se mettent en place dans une diversité de réalités territoriales et de moyens existants. Les réponses seront multiples faites de collaborations et de partenariats privilégiant une offre polyvalente. Les familles ont déjà expérimenté de nouvelles façons d’interagir avec les professionnels. Les acteurs de l’action médico sociale précoce ont inventé de nouvelles procédures à mettre en œuvre en fonction des nouvelles préconisations
Nous allons, au cours de ces deux journées, partager nos questionnements et nos expériences aussi inédites que ne l’a été le surgissement du virus.