A l'accordage ! Pour une action médico-sociale précoce partagée avec la protection de l'enfance

Espace Reuilly
Le jeudi 25 novembre 2021

jeudi 25 novembre 2021
de 09:30 à 10:00
Hommage à Roger SALBREUX
de 10:00 à 10:30
Introduction par Geneviève LAURENT, présidente de l’ANECAMSP et Fabienne QUIRIAU, directrice générale de la CNAPE (en visio)
de 10:30 à 11:00
Mission ministérielle La parole aux enfants confiée par Adrien TAQUET
de 11:00 à 11:30
Laurent GEBLER, juge des enfants, président de la chambre des mineurs à la cour d’appel de Paris, ancien président de l’AFMJF
de 11:30 à 12:00
Repérage de signes de souffrance et modalités précoces de prise en charge en protection de l’enfance
de 12:00 à 12:30
Pour un diagnostic 0 - 3 ans

Chaque intervention réservera un temps d’échanges avec la salle et via le chat (Dr Danielle VALLEUR MASSON)

de 14:00 à 14:45
Alerter précocement, c’est protéger assurément
de 14:45 à 15:30
Parcours de soins des enfants protégés
de 15:30 à 16:00
Témoignages unité de soutien parental (parents et professionnels)
de 16:00 à 16:30
Aire de famille vers un nouveau paradigme en prévention précoce et protection de l’enfance
de 16:30 à 17:00
Présentation et réflexions à propos du rapport annuel 2015 sur les droits de l’enfant

Chaque intervention réservera un temps d’échanges avec la salle et via le chat (Dr Danielle VALLEUR MASSON)

vendredi 26 novembre 2021
de 09:30 à 10:00
Introduction de la journée par Adrien TAQUET (sous réserve)
de 10:00 à 12:00
Table ronde

 Les recommandations de janvier 2021 de la HAS : cadre national de références adressé aux CRIP

 « La Mesure Judiciaire d’Investigation Educative en assistance éducative, outils d’évaluation dans la procédure d’assistance éducative » SIE de l’AGEP, Estelle DELATTRE et Marc JABLONSKI

 Les outils de l’action précoce : « Détecter les signes d’un développement inhabituel chez les enfants 0 - 6 ans » Dr Sandrine LANCO-DOSEN

de 14:00 à 16:00
Présentation à plusieurs voix de l’accompagnement de Matéo
de 16:00 à 16:30
Conclusion
Espace Reuilly

Argumentaire  :

En 2021, plus de 300 000 enfants bénéficient d'une mesure de protection ou d'un accompagnement éducatif en milieu ouvert. Ils présentent souvent des retards ou des troubles du développement générés et/ou aggravés par leurs conditions de vie masquantes pour 25% à 50% d'entre eux des TND source de handicap. Le défenseur des droits en 2015 les qualifiés d'« invisibles dans les politiques publiques d'accompagnement du handicap ».

L'ANECAMSP en partenariat avec la CNAPE propose une réflexion sur cet important sujet d'actualité. De nombreux intervenant auprès des enfants et des familles : chaque service, chaque intervenant a une compréhension et une analyse différente des difficultés en fonction de sa culture, de sa formation et de son expérience. Comment penser l'accordage de ces différents protagonistes ?

Se parler pour se comprendre… La protection, le soin…, l'éducatif, le médicosocial…, la place des parents, celle des assistants familiaux, des établissements, des professionnels… A partir d'exemples cliniques chacun va s'exprimer pour éclairer la complexité dans laquelle les professionnels se débattent et les dilemmes auxquels ils sont confrontés.

Initier l'information préoccupante (IP) exprime les professionnels de CAMSP. Commentaire traiter ces signaux d'alerte ? Comment seront-ils perçus par les travailleurs sociaux ? Et la famille dans tout ça ? L'IP, cette « bouteille à la mer » comme l'appelle une directrice de CAMSP, questionne les dimensions professionnelles, humaines et éthiques de nos institutions.

Le diagnostic, étape clé du parcours, est une indispensable à comprendre et à réaliser. Mais de quoi parle-t-on ? et pour quoi faire ? On doit différencier le diagnostic étiologique du diagnostic fonctionnel : l'est du ressort de la médecine, l'autre du domaine de la protection, des soins, de l'éducatif. C'est un processus évolutif qui peut être long. Il nous faut des outils. Quand la situation est complexe, chaque acteur vient, dans son domaine, le construire par le biais de ses observations.

La clinique de la concertation apportera des exemples concrets de situations complexes pour lesquels les acteurs seront pris le temps de s'exprimer et d'écouter chacun au bénéfice de l'élaboration commune d'un projet pour l'enfant compris et accepté par tous

Donnons-nous l’ambition au cours de ces journées de permettre aux professionnels de l’Action Médico-Sociale Précoce, de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la PMI de s’accorder entre eux dans un tout compétent, bienveillant et humanisant pour l’enfant et sa famille.

Agir tôt est un impératif éthique qui nous concerne tous !

Prérequis :

Cette formation ne nécessite pas de prérequis. Elle s’adresse à tous ceux qui sont concernés par l’action précoce et la dynamique du développement de tous les enfants dans une société de droits.

Ces Journées auront lieu en présentiel et en visio. 

Ces Journées sont organisées dans le respect strict des consignes sanitaires. Le pass sanitaire sera exigé à l'entrée, le port du masque est obligatoire. Du gel hydroalcoolique sera mise à disposition.

Programme en cours de finalisation (màj 10septembre2021)

BULLETIN D'INSCRIPTION (cliquer pour le télécharger)