Amitiés entre enfants - Episode 1 à 4> Retour à la toutes les vidéos

58 minutes
Amitiés entre enfants - Episode 1 à 4
5,00 €

1. Premières affinités à la crèche (8 mois à 3 ans)  

Bien jouer ensemble, c’est le fruit d’un long apprentissage. Des premiers échanges aux premières affinités, les relations des enfants évoluent au fil de leurs acquisitions. Les premières reconnaissances surviennent dès 8 mois et elles sont fondées sur les objets que l’autre possède. Entre un an et demi et deux ans apparaissent à la fois le besoin d’imiter l’autre, de s’approprier son action d’où les nombreux conflits d’objet. A partir de deux ans, les enfants choisissent en général un partenaire privilégié qui a le même niveau de développement qu’eux pour pouvoir partager les mêmes jeux. Ils commencent à se coordonner à deux ou à trois et à gérer leurs différents sans nécessiter l’arbitrage de l’adulte. Avec le langage apparaissent les jeux de faire semblant et naissent les premières affinités.

2. Choisir ses amis à la maternelle (3 à 4 ans)

Les enfants de 3/4 ans choisissent déjà leurs amis et ces premières amitiés sont souvent très fortes et exclusives. Ils préfèrent les enfants de même âge et de même sexe car ce qui compte avant tout, c’est d’aimer faire les mêmes choses. Le jeu est un facteur important de construction de l’amitié. Quand on joue bien ensemble, on devient ami et lorsque l’on est ami, on joue encore mieux ensemble. Entre copains, les échanges sont plus nombreux et plus diversifiés et les jeux sont plus élaborés : jeux de rôle, d’entraide et de collaboration. Entre amis, on se dispute plus car on a plus souvent l’occasion de le faire mais on se réconcilie aussi plus fréquemment.

3. Amitiés entre frères et soeur (3 à 8 ans)

Lorsque l’on dit fratrie, l’on pense souvent jalousie ou conflits. Mais la relation d’amitié entre frère et sœur est aussi une réalité : on se chamaille, mais on s’aime, on joue bien ensemble, mais on s’agace. Dans la plupart des cas, les fratries sont contrastées avec autant de conflits que de collaboration. Lorsque l’on se sent en sécurité avec son frère ou sœur, on se sent en confiance et libre d’explorer en présence de l’autre, on peut s’épanouir grâce à cette relation. Les échanges sont alors semblables aux échanges entre amis. Lorsque l’aîné doit aider son cadet à classer des objets, il va le faire différemment du papa ou de la maman. L’adulte explique, la grande sœur fait à la place, le grand frère guide.

4. Humour entre amis (6 à 8 ans)

Les enfants sont-ils capables de lire et d’interpréter les codes sociaux émis par d’autres ? Ont-ils le sens de l’humour ? Comment s’organise leur communication autour d’une tâche commune ? D’une façon générale, les amis agissent et réfléchissent ensemble et se coordonnent bien. Même s’ils ne sont pas encore capables d’exprimer ce qu’ils pensent, ils essayent de communiquer quelque chose à l’autre. Il n’y a pas de silence, ils parlent tout le temps, font des jeux de mots, des blagues, échangent des petits rires et recherchent le contact physique pour se dire qu’ils s’aiment bien. La communication est très différente lorsqu’on se connaît peu.