SNMPMI: Jeunes enfants en situation de handicap : les accompagner dans les soins, l’éducation, la vie sociale

Petite enfance, Handicap
Paris Descartes
Du vendredi 25 novembre 2016 au samedi 26 novembre 2016

                                 

vendredi 25 novembre 2016
de 08:30 à 09:00
Accueil des participants
de 09:00 à 09:30
Introduction de Pierre Suesser

Pierre SUESSER, président du SNMPMI

de 09:30 à 10:15
Approche historique et anthropologique du handicap

Henri-Jacques STIKER, philosophe, historien, directeur de recherches, Université Denis Diderot, Paris 7

de 10:15 à 10:45
Quand la question du handicap fait irruption au cours de la grossesse...

Véronique MIRLESSE, obstétricienne - échographiste, Paris

de 10:45 à 11:00
Pause
de 11:00 à 12:30
Accompagnement de parents en situation de handicap dès la période prénatale

1) Expérience de l’Unité de Soins Mère Bébé

Dominique TUPPIN, sage-femme, Métropole de Lyon

2) Fondation hospitalière Sainte-Marie

Edith THOUEILLE, directrice du service de guidance périnatale et parentale pour personnes en situation de handicap (SAPPH), Paris

de 12:30 à 13:55
Déjeuner
de 13:55 à 14:00
Accueillir, écouter, accompagner tout enfant en situation de handicap et sa famille
de 14:00 à 15:00
Handicap et protection de l’enfance : des droits pour des enfants invisibles

Geneviève AVENARD, défenseure des Enfants

de 15:00 à 16:15
Table ronde : Les professionnels de PMI face aux difficultés potentielles ou avérées du développement de l’enfant

1) Ecart à la norme de développement ou situation de handicap : annonce et accompagnement

Maryse BONNEFOY, médecin de PMI, Métropole de Lyon

2) Le suivi des très grands prématurés en Seine-St-Denis en lien avec la PMI

Pascal BOLOT, pédiatre, chef du Pôle femme enfant, Centre hospitalier Delafontaine, Saint-Denis  

3) Guidance parentale et travail auprès de l’enfant présentant un retard de développement

Cécile PAVOT-LEMOINE et Isabelle DEVANNE, psychomotriciennes, Service de PMI, Seine-St-Denis

de 16:15 à 16:30
Pause
de 16:30 à 17:30
Témoignages

1) La cellule ressource handicap PMI de Gironde

Véronique LABIDOIRE, puéricultrice

Stéphanie LOISEAU, médecin de PMI

2) Cas clinique du Nord

Elisabeth JUDE-LAFITTE, médecin de PMI

3) Cas clinique de Loire-Atlantique

Brigitte RABILLER et Patricia BARBAUD, médecins de PMI

de 18:00 à 20:00
RÉUNION: Actualités et enjeux pour la PMI, Réunion ouverte à tous
samedi 26 novembre 2016
de 08:30 à 08:55
Accueil des participants
de 08:55 à 09:00
Quels sont les attentes, les besoins, les enjeux pour les enfants, les parents et les professionnels ?
de 09:00 à 09:30
Introduction : Historique PMI/ANECAMSP

Matinée animée par: Yvette GAUTIER , médecin de PMI/CAMSP

Introduction : Historique PMI/ANECAMSP

Par Geneviève LAURENT, présidente de l’ANECAMSP et Marie Christine COLOMBO, vice-présidente du SNMPMI

 

de 09:30 à 10:15
Vivre une vie d'enfant

Pierre LE COZ , philosophe, responsable du master d’éthique, Université Aix-Marseille

de 10:15 à 10:30
Pause
de 10:30 à 12:15
PMI et CAMSP : une coopération nécessaire dans ses dimensions cliniques et institutionnelles

1) Témoignages de parents

Claire DERACHE, parent de l’association SOS prémas, Paris

Frédéric RUBY, père de Sacha, CAMSP, Alsace

Valérie CHALAVON, mère de trois enfants en situation de handicap, Rhône 

2) Témoignages de professionnels de PMI et de CAMSP sur le partenariat, ses atouts, ses difficultés

Equipe du CAE CAMSP :

Janine LEVY, Paris

Marcelle ZORGNIOTTI,  CAMSP APF, Haguenau

Nathalie BIOT, médecin de PMI, Bas-Rhin

de 12:15 à 13:55
Déjeuner
de 13:55 à 14:00
L’intégration des enfants à l’école maternelle
de 14:00 à 14:30
Vivre sa vie d’élève, la socialisation, la scolarisation et les prises en charges multiples

1) Témoignage d’une enseignante sur sa propre scolarité : Sarah SALMONA

2) Témoignage d’un parent : Alexandra DAUPLAY-LANGLOIS, association La main à l’oreille, Marseille

de 14:30 à 15:15
Apprendre à l’école, quelles pratiques adaptées aux enfants en situation de handicap ?

Sylvie CEBE, maître de conférences en sciences de l’éducation, Université de Clermont-Ferrand

de 15:15 à 16:00
Quelles voies de progression pour un accueil sans discrimination des enfants et de leurs parents à l’école ?

Bernadette CELESTE, psychologue Conseil scientifique de la fédération Trisomie 21 - France

de 16:00 à 16:30
Conclusion : La nécessaire collaboration CAMSP-PMI, PMI-CAMSP dans le soutien aux enfants et aux familles

Maryse BONNEFOY, vice-présidente du SNMPMI

Geneviève LAURENT, présidente de l’ANECAMSP

Paris Descartes

42ème Colloque du Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile

 

Le concept de handicap a évolué au cours du temps selon trois modèles:

Dans le modèle individuel, l’individu assume seul son handicap, il lui appartient de mettre en place des techniques et soins de rééducation pour favoriser son insertion professionnelle et sociale.

Le modèle social considère que le handicap résulte aussi d’un problème d’organisation sociale. Il se fonde sur l’expérience des obstacles environnementaux et d’accessibilité vécue par les personnes handicapées. La société doit mettre en place des accès et des services d’aide et d’accompagnement dans la vie quotidienne, scolaire, professionnelle et sociale pour permettre l’accès à une pleine citoyenneté.

Le modèle systémique, ou biopsycho-social, promu par l’OMS, prend en compte les facteurs environnementaux tout comme les facteurs personnels de résilience de la personne en situation de handicap.

 

En France, la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées s’inspire du modèle systémique. Elle vise à garantir les droits fondamentaux des personnes handicapées par la promotion d’une politique d’inclusion que la loi du 30 juin 1975 avait déjà affirmée, et par la création des MDPH (Maison départementale des personnes handicapées).

La législation de 1975 a initié la reconnaissance légale de l’Action médico sociale précoce et la création des CAMSP grâce à l’action de pionniers comme Janine Lévy et Roger Salbreux. Ils avaient compris la nécessité d’aider précocement le jeune enfant en associant sa famille lors des rééducations facilitant l’éveil de l’enfant.

 

Eviter une annonce brutale aux parents réduisant l’enfant au handicap dont il est porteur, les restaurer dans leur rôle de parents et, plus récemment, élaborer avec eux une co-construction du diagnostic et de l’aide à apporter, telles sont les valeurs de l’Action Médico Sociale Précoce. Ces valeurs sont partagées par les services de PMI, partenaires privilégiés des CAMSP, d’où cette initiative commune pour élaborer le programme de ces journées et pour faire intervenir des professionnels de la PMI et des CAMSP.

Les services de PMI sont à même d’aider les parents lors de l’annonce du handicap de leur enfant. Ils proposent un suivi médical en lien avec les services spécialisés, des temps d’écoute et d’échange, des visites à domicile, la recherche d’un mode d’accueil.

Les professionnels de PMI accompagnent les structures petite enfance, les assistantes maternelles, les écoles dans leur projet d’accueil d’enfant en situation de handicap. La politique d’inclusion s’appuie sur la logique de l’accessibilité généralisée mais aussi sur celle de la compensation individualisée.

Elle permet des avancées qui requièrent cependant une vigilance et une mobilisation importante des acteurs essentiels que sont le CAMSP et la PMI. Ce colloque est l’aboutissement d’un travail en partenariat avec l’Association nationale des équipes contribuant à l’action médico-sociale précoce (ANECAMSP) et entend répondre à l’attente partagée par les équipes de PMI et de CAMSP d’une réflexion conjointe sur les enjeux et les pratiques de prévention, de soins et d’accompagnement des jeunes enfants en situation de handicap et de leur famille.

 

Nous remercions le CNFPT pour son soutien à ce projet.