Naître et grandir comme les autres

ANECAMSP, Education, Handicap
DEAUVILLE - Centre International
Du jeudi 28 mars 2013 au vendredi 29 mars 2013

jeudi 28 mars 2013
vendredi 29 mars 2013

Le Plaisir : une bonne partie du grandir

Table ronde : Accompagner l’indispensable séparation

de 11:45 à 12:15
Confier son enfant : de l’épreuve à la relation de confiance

Sylvie Bertou, Infirmière puéricultrice et Sophie Laroche, Infirmière puéricultrice

DEAUVILLE - Centre International

« Comment se fait-il qu’à partir du moment où une personne est, par hasard atteinte d’une différence, tout ce qu’elle est par ailleurs disparaît aux yeux de tous » s’interrogeait W. Shakespeare dans Hamlet.

400 ans plus tard, au cours des 29èmes journées de l’ANECAMSP dont le thème était: «Quel avenir, quelle éthique pour l’action médico-sociale précoce», plusieurs intervenants ont pertinemment réinterrogé les pratiques autour du handicap et tout particulièrement les risques que courent les professionnels d’oublier les besoins fondamentaux propres à chaque enfant et à chaque famille: multiplicité des interventions, des espaces de vie de l’enfant, emploi du temps surchargé, centration sur le développement exclusif des compétences au détriment de l’épanouissement global, intrusion dans l’organisation matérielle, voire l’intimité familiale…

C’est dans la continuité de ces interrogations que les organisateurs de ces 30èmes journées ont voulu s’inscrire. 
Portés par la conviction qu’un retour sur les « fondamentaux » du développement de l’enfant est indispensable à une pratique au profit du jeune enfant en situation de handicap, ils souhaitent proposer aux professionnels de l’Action Médico-Sociale Précoce, qu’ils œuvrent en CAMSP, en CMPP, en SAFEP, en SESSAD, en PMI, en services hospitaliers, dans des structures médico-sociales, en lieu d’accueil ou en libéral, des outils de réflexion supplémentaires qui les aideront à accroître leurs moyens d’œuvrer pour que l’enfant handicapé soit d’abord et avant tout un enfant, un enfant qui va naître et grandir, comme les autres, dans un environnement social et culturel porteur de ressources qu’il faudra soutenir ou de fragilités qu’il faudra contenir.

Du « désir » d’enfant aux premières « indispensables » séparations, à la lumière des apports les plus récents de la psychologie, de la sociologie, de l’anthropologie, des sciences nouvelles et stimulés par des témoignages d’expériences de terrain, novatrices et créatives, nous vous convions à une réflexion transdisciplinaire sur les outils qui permettront que nos pratiques, quels que soient nos lieux d’exercice, soient avant tout déterminées par le souci éthique de prendre soin du jeune enfant et de ses parents.