Journées Nationales de l’ANECAMSP 2017 : Attentes et listes d’attente en action précoce

Santé
Paris
Du jeudi 23 mars 2017 au vendredi 24 mars 2017

Accès au colloque

jeudi 23 mars 2017
vendredi 24 mars 2017
Paris

L’Action médico-sociale précoce a une mission d’accueil et d’accompagnement des familles dès l’annonce d’une difficulté chez un jeune enfant. Le but à atteindre est de soutenir le développement, contribuer à une évolution positive, favoriser les liens d’attachement, en mettant en place des appuis et des moyens de compensation, et en tenant compte des périodes sensibles du développement.

Les réalités de terrain ne permettent pas toujours de répondre de façon suffisamment réactive et adaptée aux besoins de tous les enfants. Il va falloir faire des choix, forcément injustes. Angoisse des parents, dilemmes du côté des professionnels, et questionnements et incompréhension du côté des partenaires: l’éthique de l’action médico-sociale précoce est-elle compatible avec la notion de liste d’attente ?

Mais de quelles attentes parlons-nous ?

Qu’est-ce que l’attente de chacun ? Qui attend quoi de qui ? L’attente est-elle toujours la même dans son contenu et sa temporalité, pour les parents, le médecin adresseur, la PMI, des crèches, les écoles, des partenaires libéraux, des équipes sollicitées...? Comment dissiper les malentendus entre parents et équipes ? Comment trouver des ajustements raisonnables ? Quel accueil et quel accompagnement pour que le projet de soins ne soit pas un « parcours du combattant » ? Comment concilier l’attente des parents, les besoins de l’enfant et les ressources disponibles en proximité ? Comment penser autrement les notions d’attente, d’accueil, de besoin et de parcours ? Peut-on réfléchir à prioriser, inventer des procédures innovantes, moins linéaires et plus fluides, mieux travailler localement avec l’ensemble des partenaires, pour que chaque enfant et chaque famille qui le nécessite puisse être accueilli dans un délai raisonnable. Comment faire entendre et reconnaître le manque de moyens en Action Médicosociale précoce, aggravé par le manque de places en structures d’aval et les grandes inégalités territoriales ? Qui impulsera une politique petite enfance plus égalitaire dans tous les territoires et permettra que chaque enfant ait une place adaptée ? Ce sera le thème de nos journées de mars 2017, en lien avec les équipes et les familles concernées. 

  Télécharger le programme