33e Congrès de l'UNIOPSS: Les associations de solidarité s'engagent !

Société
Du mercredi 4 avril 2018 au jeudi 5 avril 2018

 

        
mercredi 4 avril 2018
de 09:30 à 12:00
SÉANCE PLÉNIÈRE D'OUVERTURE

Des questionnements globaux, aux enjeux pour l’action

Au-delà du diagnostic, il s’agira de nommer, de manière volontariste, les enjeux d’un projet pour la société et les questions critiques des politiques publiques et du rôle des associations. Après une ouverture protocolaire avec les pouvoirs publics, cette séance introductive proposera une mise en perspective de la « réalité sociale », au plan français et européen. Jérôme Voiturier, directeur général de l’Uniopss, présentera une lecture des leviers d’une politique générale des solidarités, ouvrant des pistes pour les agoras et les séances plénières suivantes.

  • Discours d’ouverture : Patrick Doutreligne, Président de l’Uniopss, Jean-Michel Delaveau, Président de l’Uriopss Centre et des représentants des pouvoirs publics.
  • Table ronde : Louis Maurin, Directeur de l’Observatoire des Inégalités ; Marie-Christine Vergiat, Députée européenne.
  • Quelle politique générale des solidarités ?  Jérôme Voiturier, Directeur général de l’Uniopss.

Animation :  Christine Chognot, Adjointe au directeur général de l’Uniopss, Responsable de la mission de prospective ; Antoine Janbon, Rédacteur en chef d’Union Sociale.

de 15:00 à 16:30
AGORAS TEMPS 1

Du diagnostic aux choix des congressistes

Conférences thématiques et forums de débat pour construire des positions.

de 17:00 à 18:15
CONFÉRENCE PLÉNIÈRE GRAND PUBLIC

Liberté, égalité, fraternité : la cohésion sociale au défi de la participation ?

Au regard des 3 piliers de notre devise républicaine, chaque citoyen peut-il effectivement agir et participer ? Tous les individus ont-ils la même liberté (d’être élu, d’interpeller etc.) ? Au-delà de la posture et du principe souvent mis en avant, quelles sont les conditions d’une égalité réelle entre les citoyens ? De quelle fraternité parle-t-on ? Qu’apporte la participation citoyenne dans les associations de solidarité ?

  • Intervenante : Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste
  • Discutant : Robert Lafore, Professeur de droit public à l’IEP de Bordeaux, Président du Conseil de recherche et prospective de l’Uniopss
  • Présidente : Annette Glowacki, Présidente de l’Uriopss Hauts-de-France Nord-Pas-de-Calais
de 18:15 à 19:30
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’UNIOPSS
de 19:30 à 20:15
RÉCEPTION PAR LA VILLE DE TOURS

Salle des Mariages de l’Hôtel de Ville

de 20:15 à 00:00
SOIRÉE FESTIVE

« L’inclusion dans tous ses états ! »

Cuisine du terroir et spectacle humoristique 

La Touraine et la région Centre-Val de Loire seront mises à l’honneur à travers la gastronomie lors d’un dîner qui se tiendra à la Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville de Tours (à deux pas du Vinci), suivi d’un spectacle humoristique avec Krystoff Fluder. Repéré dans des émissions de télévision, Le journal des bonnes nouvelles de Karl Zéro, ou au cinéma dans Podium, Chocolat, Harry Potter et les Reliques de la mort, cet humoriste et acteur français vous fera découvrir des extraits de son one-man show Oui je suis noir, et alors ? : humour et auto-dérision garantis ! Cet artiste de talent nous invitera à porter un regard décalé sur la société inclusive...

Tarif : 55 euros par personne.

jeudi 5 avril 2018
de 09:00 à 11:15
SÉANCE PLÉNIÈRE

Parcours, participation, prévention, prospective : des points de passage obligés ?

Rationalisation, restructurations, concurrence, mesure d’impact social, marchandisation… évoquent la tendance lourde du new public management appliqué au champ de la santé et des politiques sociales, que la logique de « l’entreprise sociale » pourrait encore accentuer. Mais d’autres courants, qui tablent sur la participation, la  promotion de l’autonomie et de l’accès aux droits, les pratiques de coopération, les solidarités, la citoyenneté, sont à l’œuvre. Face aux clivages creusés par les inégalités sociales et territoriales et au recul de la confiance dans les institutions, une conception renouvelée des politiques publiques semble indispensable, avec le projet de consolider les droits sociaux, conforter le système de protection sociale, mobiliser toutes les politiques structurelles, installer la cohérence territoriale. Ce qui supposerait de changer le « logiciel » de la régulation, pour refaire place à l’intelligence collective, à l’initiative et la créativité, aux solidarités et enfin de redonner place au débat démocratique des orientations de moyen terme. Où en est-on et comment, dans ce contexte, valoriser les innovations et les réalisations associatives ?

  • Réflexions introductives par le Conseil de recherche et prospective de l’Uniopss (film)
  • Table ronde réunissant pouvoirs publics – personnes accompagnées – associations - acteurs de l’ESS
    Marie-Anne Montchamp
    , ancienne ministre, Présidente de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie ;Hugues Sibille, Président de la Fondation du Crédit Coopératif ; Jean-Philippe Vinquant, Directeur général de la Cohésion sociale (DGCS) ; Christine Auberger, Présidente de l’association ISATIS ; Fabrice Perrin, Directeur général des services, Conseil départemental d’Indre-et-Loire (sous réserve).

Animateur-discutant : Johan Priou, Directeur de l’Uriopss Centre

de 11:15 à 12:30
AGORAS TEMPS 2

Des espaces de libre expression et d’échanges

Informations, discussions, partage de bonnes pratiques, témoignages…

de 14:30 à 16:00
SÉANCE PLÉNIÈRE DE CLÔTURE

Quelles perspectives et quels leviers ?

Pour peser sur le débat des orientations sociétales, être force de proposition pour l’évolution des politiques publiques et déboucher sur des propositions tangibles, la séance de clôture présentera le Manifeste du Congrès, construit, en amont de l’événement, dans tous les rouages de l’Uniopss et finalisé avec les congressistes.

Cette séance de clôture, à vocation identitaire et prospective, permettra de valoriser la capacité des associations à être acteurs des transformations de la société, leur militantisme, leur potentiel d’innovation.

  • Présentation du Manifeste du Congrès
  • Discours de clôture du Président de l’Uniopss
  • Intervention d’un représentant de l’État

Créée en 1947, l’Uniopss (Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux) est une association loi 1901 reconnue d’utilité publique. 

Elle a pour vocation d’unir, de défendre et de valoriser les acteurs privés non lucratifs de solidarité qui œuvrent en faveur des personnes vulnérables ou fragilisées (personnes âgées, personnes en situation de handicap, malades, enfants, jeunes, familles, personnes en situation de pauvreté et d’exclusion…) 

Ancrée aujourd’hui dans un réseau d'unions régionales et d’une centaine de fédérations, unions et associations adhérentes nationales, l’Uniopss représente 75 % des intervenants privés non lucratifs du champ social, sanitaire et médico-social, avec 25 000 établissements, 750 000 salariés et l’engagement d’un million de bénévoles. 

Son expérience, sa connaissance du terrain et ses valeurs humanistes font de l’Uniopss un observateur privilégié des besoins sociaux et un acteur majeur du monde associatif et de l’économie sociale et solidaire.

Ceux ans après le Congrès de Montpellier qui avait opté pour le "scénario du rebond" et un peu moins d'un an après l'élection présidentielle, ce 33e Congrès représente un nouveau temps fort de mobilisation et d'interpellation pour les acteurs de la solidarité. L'occasion, pour eux, d'affirmer leurs orientations et priorités, et de mettre en lumière le potentiel d'engagement et d'innovation des associations.

FRAIS DE PARTICIPATION

300 € Adhérents
450 € Non-adhérents
Tarifs dégressifs en fonction du nombre d’inscrits (au sein d’un même organisme). Les tarifs indiqués comprennent l’inscription aux séances plénières, aux agoras, l’accès aux Villages des exposants pendant les 2 jours du congrès, la mallette du participant. Ils ne  comprennent pas les repas, la soirée festive du 4 avril 2017, les moyens de transport ni l’hébergement.

 

ANNULATION D’INSCRIPTION

Toute annulation doit faire l’objet d’une demande écrite auprès de l’Uniopss, avant le 5 mars 2018.

En cas d’annulation, un montant de 80 € sera retenu pour les frais de gestions. Au-delà du 5 mars 2018, les frais d’inscription sont dus en totalité.

 

RÉDUCTION TRAIN

TRAIN : 20 % sur les trajets aller-retour. Merci de préciser sur votre bulletin d’inscription si vous désirez un fichet spécial congrès. Il vous sera alors adressé par courrier.

 

HÉBERGEMENT

L'hébergement est à la charge des participants. Le parc hôtelier de Tours propose un large choix de formules et de prix, avec 1 400 chambres accessibles à pied depuis la gare et le Centre international de congrès - Vinci.  Il est recommandé de réserver votre séjour le plus tôt possible.

Pour faciliter vos démarches, l’Office de tourisme de Tours met à la disposition des participants au Congrès de l’Uniopss un service dédié de réservation en ligne dans une large gamme d’hôtels (petits déjeuners inclus).
Vous bénéficiez également d’un service téléphonique gratuit dédié pour toute demande, modification de votre réservation etc. : 02 47 70 37 32 ou 02 47 70 37 30.

Vous souhaitez réserver une ou plusieurs chambres pour le Congrès de l’Uniopss ?

Cliquez ici pour accéder au lien de réservation

 Pour toute information touristique, consultez le site Internet de l’Office du tourisme de Tours : www.tours-tourisme.fr.
Tél. : 02 47 70 37 37

 

REPAS

Les déjeuners des 4 et 5 avril peuvent être pris sur place moyennant un forfait de 30 € par repas et par personne. Les repas réglés lors de l’inscription ne pourront donner lieu à un remboursement en cas de désistement après le 5 mars 2018.

 

ACCOMPAGNANTS

L’inscription aux repas est ouverte aux personnes accompagnant des congressistes (30 € par repas et par personne). Celle-ci s’effectuera directement à l’accueil du congrès.

 

ACCÈS

2 gares TGV :
> Tours Centre > St-Pierre-des-Corps

• Paris Montparnasse TGV direct : 1 h • Roissy-Charles de Gaulle : 1 h 45
• Nantes : 1 h 50 • Bordeaux : 2 h 40 • Lyon : 3 h • Lille : 3 h 

Au cœur d’un carrefour autoroutier, l’A10, l’A28 et l’A85

5 dessertes routières nationales RN 10, RN 138, RN 152, RN 76, RN 143.

4 parkings à proximité (près de 1 400 places)
Tramway :

Ligne A - Arrêt « Gare de Tours »

Bus :

Lignes 2, 5, 34, 57 – Arrêt « Gare Vinci »
Lignes 3, 11, 17, 19 – Arrêt « Gare de Tours